vendredi 27 janvier 2023

Conférence débat sur la lecture

Nov 30, 2022

Le 29 novembre s'est tenue une conférence-débat dans l’auditorium de Centre culturel Al Mouna placée sous le thème, « Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas », disait Victor Hugo. Cette rencontre a été animée par M. Bakhit Ahmat Abdelhakim et l'écrivain Alifa Abakar Sokoto. Reportage.

C’était en présence de plusieurs élèves, étudiants, enseignants, diplômés sans emploi et entrepreneurs que la conférence a démarrés à 14h00 dans la salle auditorium du Centre culturel Al Mouna.

Le premier conférencier Bakhit Ahmat Abdelhakim a souligné la nécessité de la lecture dans la société tout en rappelant aux participants d'aimer la lecture afin de s'armer intellectuellement et la découverte des nouveaux mots grâce à la lecture. Pour lui, lire c'est comme se libérer de la soif et de la nourriture, car le goût de la lecture se trouve dans la volonté et la faculté de comprendre le contenu. M. Abdelhakim s'est inspiré de la citation de Victor Hugo pour décortiquer son thème. Selon lui, la lecture est bénéfique dans la société, c'est le seul moyen de renforcer sa capacité intellectuelle. Il n'a pas manqué de souligner les avantages et les inconvénients de la lecture dans notre quotidien.

Toujours selon lui, la lecture encourage la sobriété et aide à la concentrer sans oublier l’apprentissage de la prise des notes, des mots difficiles dans un agenda ou dans un bout de papier. Il a soulevé le manque de volonté et la paresse des jeunes à lire. Pour M. Abdelhakim, les jeunes doivent embrasser la lecture tout en s'abonnant aux bibliothèques afin de lire les différents ouvrages de tous genres.

Le second conférencier, l'écrivain Alifa Abakar Sokoto, les jeunes doivent lire afin de voyager en esprit et acquérir des connaissances. Pour lui, tout le monde possède un génie en soi, certains enfants sont doués et ont plus des connaissances que leurs aînés. « L'enfant est le père de l'homme », a-t-il déclaré. Selon lui, non seulement la lecture joue un rôle capital et bénéfique dans la société, mais elle contribue également à la prise de conscience, à la prise de parole en public. Il demande aux jeunes à creuser plus profond pour comprendre les documents qu'ils lisent. Il les appelle à rester éveillés grâce à la lecture.

Rappelons que cette conférence-débat a pour but de conscientiser les jeunes afin de s'intéresser à la lecture, sans la lecture, on ne progresse point disent les conférenciers.

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays