vendredi 27 janvier 2023

1er décembre, Journée Mondiale de lutte contre le SIDA

Déc 01, 2022

Ce 1er décembre est célébrée la journée mondiale du SIDA, hier l’Unicef et le Conseil national de lutte contre le SIDA en partenariat avec ONU SIDA a organisé un café de presse à l'hôtel la Résidence dans le 2e arrondissement de N’Djamena.

Dans sa présentation Dr Geneviève T. EHOUNOU a affirmé « la stratégie mondiale 2021-2022 met un accent sur les inégalités qui empêche de mettre fin au VIH comme problématique de santé publique d'ici 2030 » . Pour elle, l'objectif fixé est trois fois 95. Les objectifs trente, quatre-vingts, soixante et les objectifs dix-dix sur lesquels les pays se sont engagés pour réduire les inégalités et permettre d'avancer vers la fin du VIH comme problème de santé publique d'ici 2030. Elle soutient que cette stratégie vise à mettre les communautés au centre de la réponse. « Nous constatons que les enfants accèdent difficilement au traitement. Moins de 30% d’enfants sont sous les anti-rétros viraux(AVR) ». Elle ajoute que « c'est cela est une inégalité ».

Pour elle, ce sont les inégalités entre les sexes, les masculinités dans le milieu de VIH, l'absence totale de progrès pour la population clé, les adolescents et les jeunes martèle- t-elle.

Jacques Boer, représentant de l'Unicef au Tchad, a présenté le profil épidémiologique du VIH. Il affirme que le VIH au Tchad est de type généralisé avec une prévalence moyenne de 1,6%. La prévalence est plus élevée chez les femmes (1,8%) que chez les hommes (1,3%), et de 1, 2% chez les femmes enceintes selon l'ESDT-MICS 2014-2015. Selon lui, 110000 personnes vivent avec le VIH aujourd'hui au Tchad parmi lesquels 6 900 femmes enceintes séropositives et les trois quarts (3/4) sont dans 8 provinces (Ndjamena, Logone occidentale, Moyen Chari, Tandjilé, Chari Baguirmi, Lac, Hadjer Lamis et Guera) sur les 23 provinces que compte le pays.

Dr Abbas Moustapha indique que les nouvelles infections sont de 3300, les décès liés au SIDA sont de 2700. Selon lui, sur 6790 enfants exposés 2996 sont nés de mères séropositives puis 2522 bénéficient de la prophylaxie ARV (37,14) dont 2784 dépistés (41%). Ensuite sur 39,85 de couverture diagnostic précoce sur 2996 enfants exposés, 1074 bénéficient du dépistage précoce entre 2-8 semaines, dit-il.

Ousmane Bello Daoudou

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays

    Votre Publicité sur Ialtchad Presse