dimanche 25 février 2024

Lancement de la campagne pour le référendum constitutionnel

Nov 26, 2023

En grande pompe, la coalition pour le "OUI" au référendum constitutionnel a lancé officiellement sa campagne au Palais des arts et de la culture de N'Djamena à NDjari dans la commune du 8e arrondissement.

Ils sont par milliers cet après-midi du 25 novembre au palais des arts et de la culture. Les anciens adversaires politiques, Mouvement patriotique du salut (MPS), ancien parti au pouvoir et l'Union nationale pour le développement et le renouveau, de l'actuel premier ministre, ancien chef de l'opposition font désormais cours ensemble. Les signataires de cette coalition ont rempli l'agora du palais avec drapeau, drapelet, t-shirt, plaque et banderoles appelant à soutenir un État Unitaire fortement décentralisé, qu'ils estiment tous, la forme de l’Etat, la mieux adaptée pour le Tchad.

Accueilli avec ferveur, le Premier ministre en veste noire, drapelet du OUI à la main, a appelé les membres de sa coalition et les tchadiens à voter OUI. Il estime que le projet de l'État unitaire fortement décentralisé est un projet d'un État véritablement moderne qui fera du Tchad une démocratie moderne avec des institutions fortes. Il justifie également que la coalition a bien préparé son cheval de bataille pour remporter ce référendum constitutionnel. Pour ce qui est du fédéralisme, l'ancien chef de fil de l'opposition sous Deby père a affirmé que l'État fédéral est dangereux pour le Tchad. Selon lui, la fédération est une ouverture, un balisage pour les guerres de sécession, des conflits tribaux et de repli identitaire.

Contrairement aux partisans de l'État Unitaire, les fédéralistes eux aussi se sont mobilisés hier, 25 novembre pour désigner l'ancien farouche opposant, premier partisan du fédéralisme sous Deby père, Ngarlejy Yorongar comme président de leur bloc. A cette occasion, ils ont invité les tchadiens à retirer leur carte et de voter non pour que le fédéralisme triomphe sur l'État unitaire qu'ils estiment après plus de 50 ans d'indépendance n'a changé le quotidien d'un iota. « La fédération est l'idéal pour un partage de pouvoir et des richesses à l'égalité de tous les tchadiens », a déclaré Brice Mbaïmon.

Abderamane Moussa Amadaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays

    Votre Publicité sur Ialtchad Presse