Journal

Journal (1000)

La journée internationale de la Francophonie est célébrée toujours le 20 mars. Cette année, c’est sous le thème « Créer, innover et entreprendre en Français » que cette journée est animée par 3 conférences. Elles sont axées sur la Francophonie et diversifié linguistique en contexte tchadien, enjeux et défis de la Francophonie à l'ère du numérique aussi en contexte tchadien.

Pour Dr Abakar René, la journée internationale de la Francophonie a des multiples opportunités. Et le dynamisme de l'espace francophone encourage la créativité, l'innovation et l'entrepreneuriat comme levier de création d'emplois pour la jeunesse.

Dr Fatimé Pamdegue souligne que le Tchad est un pays francophone avec trois catégories de francophones qui sont les francophones réels, les francophones occasionnels, et les francophones passifs. Elle ajoute que le Tchad est une diversité linguistique. La Francophonie c’est un ensemble des personnes utilisant le français dans différentes situations et à des degrés divers.

Ousmane Bello Daoudou

Les membres de l'Agence Nationale de gestion des Élections (ANGE) sont formés sur le processus électoral, le fichier électoral, l’enroulement, la logistique électorale et l’observation électorale. Cette formation a commencé le 18 et s’est achevé hier 20 mars dans un hôtel de la capitale tchadienne, N’Djamena.

Le président de l’Ange M. Ahmed Bartchiret affirme « cette formation a offert aux membres de son organisation l'opportunité de mieux comprendre et s'approprier le processus électoral et ses enjeux afin d'assurer avec l'efficacité la mission qui leur est assignée ».

Toujours selon M. Bartchiret,  les membres de l’Ange ont saisi les étapes essentielles, les rouages, les mécanismes, les contraintes et les exigences du processus.

Enfin, il soutient que cette formation a permis également aux membres de mesurer l'ampleur de la lourde responsabilité de leur mission que la nation leur a confiée et la hauteur de responsabilité qui leur incombe.

Ousmane Bello Daoudou

Le Président National de l’Agence nationale de gestion des élections (ANGE) Ahmat Bartchiret a rencontré samedi 16 mars dernier les autorités administratives civiles, chefs traditionnels, les délégués de quartiers au palais des arts et de la culture dans le 8e arrondissement de la ville de N’Djamena.

« L’objectif de cette rencontre est de mobiliser les acteurs et de les sensibiliser au respect du calendrier électoral ainsi leur implication active dans ce processus » a-t-il dit.

Pour lui dans le cadre de la mission qui est lui a été confié, L'ANGE a défini le calendrier électoral pour l'élection présidentielle le 06 mai prochain. Elle poursuivra ses actions comme la publication des listes et l’affichage des fichiers électoraux, la redistribution des cartes électeurs, l'information, la sensibilisation des électeurs et la formation des acteurs à la base.

M. Barthiret affirme que cette rencontre découle de la supervision pour rassurer les partis politiques, l'opinion nationale, internationale et les partenaires sur le respect du calendrier, mais aussi identifier et analyser les difficultés pouvant affecter négativement le déroulement.

Il affirme vouloir pour une bonne réussite du calendrier. « Il est nécessaire d'impliquer l'ensemble des acteurs dans la surveillance des panneaux d'affichage, la collecte de réclamation pour atteindre ces objectifs. Donc l’ANGE compte sur tous pour la mobilisation de la population pour le retrait massif des cartes électeurs et leurs soutiens, leur adhésion afin de rendre ce processus facile, clair et mieux compris par les électeurs », a-t-il expliqué.

Ousmane Bello Daoudou

Le parti Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) a annoncé ce samedi 16 mars soutenir la candidature du général Mahamat Idriss Deby Itno à l'élection présidentielle du 6 mai prochain.

L'annonce a été faite par le vice-président du parti UNDR, M. Célestin Topona Mocnga, au siège du parti au quartier Chagoua. M. Topona appelle les militants et les sympathisants à voter pour le président de transition et candidat Mahamat Idriss Deby Itno. « Les représentants des structures de 23 provinces et les conseillers nationaux réunis le 29 février 2024 avec ceux de la capitale ont donné le quitus nécessaire au Bureau exécutif du parti de prendre la décision finale. C'est pourquoi, après avoir signé l'accord de la coalition, l'UNDR soutient la candidature du général Mahamat Idriss Deby Itno à l'élection présidentielle du 6 mai. Le bureau exécutif invite tous les militants à mener sous la bannière des comités provinciaux, départementaux, sous-préfectoraux, cantonaux et villageois, une vaste campagne en faveur du candidat. Tout Tchadien qui aime son pays, le moment venu, est invité à voter pour Mahamat Idriss Deby Itno » a déclaré le vice-président.

Selon M. Célestin Topona Mocnga, le candidat s'est solennellement engagé à mettre en chantier le processus de la refondation du Tchad, pour une justice sociale véritable et le développement national. Et cela avec le concours des Tchadiens de tous bords. Ce qui correspond bien avec le programme politique de l'UNDR, a-t-il dit.

Toujours selon lui, l’UNDR mettra en branle toutes ses capacités de mobilisation populaire pour le triomphe du candidat que le parti a choisi de soutenir. M. Célestin Topona ajoute que la victoire au lendemain du 6 mai est certaine, il suffit d'y croire.

Maryam Mahamat Abakar

Le parti politique Mouvement national pour le changement au Tchad (MNCT) n'investira aucun candidat aux élections présidentielles du 6 mai 2024 prochain. Cette déclaration a été faite le vendredi 15 mars 2024 par le président national du parti, M. Mahamat Ahmat Lazina lors  d’un point de presse à son siège au 7e arrondissement de Ndjamena.

D'après M. Mahamat Ahmat Lazina, cette décision est prise après une profonde réflexion du parti et découle toujours selon M. Lazina du constat que le MNCT ne s' est pas prêt. « Nous croyons fermement que la participation à des élections doit être motivée par la volonté de les gagner et de servir au mieux l'intérêt de notre pays. Nous avons décidé de ne pas investir un candidat au compte du parti à l'élection du 6 mai 2024 prochain. Participer pour le simple plaisir de prendre part à une élection n'est pas dans notre ligne de conduite » a affirmé M. Mahamat Ahmat Lazina 

Enfin, le président du parti soutient que le MNCT ne fait partie d'aucune coalition politique pour soutenir un candidat quelconque.

Maryam Mahamat Abakar

Après 3 jours de discussion, le Groupe de Concertation des Acteurs politiques (GCAP) a choisi son candidat hier mercredi 13 mars à l'hôtel la Persévérance au quartier Chagoua dans le 7e arrondissement de la ville de N’Djamena. Il s’agit de M. Nassour Ibrahim Neguy Koursami le président du parti les patriotes.

M. Neatobei Bidi Valentin affirme, « c'est sur des critères éprouvés, des options politiques, stratégies que nous avons choisi notre camarade Nassour Ibrahim Neguy Koursami le président du parti les patriotes pour représenter les partis d'opposition démocratique à l'élection présidentielle du 6 mai 2024 »

Pour le candidat de l'opposition M. Nassour, les Tchadiens peuvent transcender les considérations éthiques, communautaires ou tribales, montrer que la République compte pour une démocratie plurielle et réelle. « Je suis conscient des défis auxquels la nation est confrontée. L'objectif en tant que candidat est de servir la nation avec intégrité, dévouement et transparence », a-t-il dit.

Il ajoute que le changement est en route pour une alternance garantie par les règles démocratiques.

Ousmane Bello Daoudou

C’était à l’occasion de la journée internationale de la femme, Mme Tova Leigh conseillère aux affaires culturelles et de presse à l’ambassade des États-Unis, a organisé une table ronde avec les femmes journalistes sous le thème « quels mécanismes faut-il adopter pour le leadership féminin en milieu de la presse », ce mardi 12 mars 2024 à N’Djamena au sein de l’ambassade.

Pendant la conférence-débat les femmes journalistes ont énuméré les maux qui les minent au sein de leurs différentes rédactions comme la Violence Basée sur le Genre (VBG), la discrimination, le manque de confiance de la hiérarchie vise à vise d’elles et autres. Pour ces femmes journalistes, le silence doit être brisé, chaque journaliste qui se sent harcelé doit dénoncer cet acte par des moyens intellectuels possibles, elles ne doivent pas subir.

Selon les panellistes, le nombre croissant de femmes en milieu journaliste est à féliciter et à encourager, mais elles sont toujours laissées pour compte malgré le travail impeccable qu’elles font. D’après Mme Halimé panelliste, les défis pour une femme journaliste est à double dimension, elle doit prouver ses compétences, son professionnalisme et travailler deux fois plus que l’homme tout en s’occupant de son foyer, en gardant son dynamisme, pour gagner un minimum de mérite. « Je ne dis pas que tous les hommes sont de profiteurs, il y’a des hommes qui accompagnent les femmes dans la réalisation de leur succès, évidemment, mais ce genre d’hommes sont rares. Il faut que les femmes journalistes réagissent, les actions ne peuvent pas sortir toutes seules. Mes consœurs arrêtez de négocier les missions, l’arme la plus redoutable reste le professionnalisme » conseille-t-elle. Elle exhorte les femmes journalistes à être jalouses du nom qu’elles portent, à marquer positivement leur territoire, d’être stratèges.

Quelques pistes de solutions ont été suggérées et de plaidoyers ont été fait envers l’ambassade des États-Unis d’Amérique à la fin de cette table ronde.

Maryam Mahamat Abakar

L’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANATS) en collaboration avec l'Union des Journalistes Tchadiens (UJT) organise depuis mardi une formation sur l'état civil aux journalistes des médias publics et privés de la ville de N’Djamena qui durera 2 jours (5 au 7 mars 2024) à Bakara.

Selon Mme Amouna Ali Sougui, directrice générale adjointe, cette formation a une importance capitale au moment où le pays s'engage dans la réforme du système de l'État civil en digitalisant le système. « Cette réforme donne un droit à une existence légale qui est le premier droit de tout être humain ». Elle rajoute, « le processus de la réforme entamé et des actions réalisées ne peuvent pas produire des effets escomptés sans le service des médias, sur l'enjeu d'un acte civil ».

Selon Mme Amouna, c'est dans ce cadre que cette formation est organisée, les résultats attendus sont : la maîtrise du lien entre l’État civil et les hommes de la presse, la prise de conscience de l'importance de l’État civil dans la vie d'une personne en fournissant de la documentation juridique de l'état civil nécessaire pour réclamer une identité.

Mme Amouna Ali Sougui affirme que l'état civil permet à un État d'identifier ses ressortissants et de disposer d'informations à des fins des planifications pour son développement.

Ensuite, il sert à établir la fiche signalétique de la population. Il joue également un rôle primordial au cours des opérations électorales pour la mise à jour les listes électorales.

Ousmane Bello Daoudou

Le Groupe de Concertation des Acteurs politiques (GCAP) a animé un point de presse samedi 2 mars 2024 pour dénoncer l'assassinat du président du Parti Socialiste sans Frontière (PSF) Yaya Dillo dans la salle de 27 novembre 2020 de la Radio Fm Liberté au quartier Chagoua dans le 7e arrondissement de la ville de N’Djamena. « Yaya à cause de ses prises de position a été lâchement assassiné et son corps sans vie a été exposé au palais comme trophée au vu de leurs partisans pour démontrer leur pouvoir de transformer ce pays en un pays de non-loi », dit M. Kemkoye.

Les membres du GCAP disent, « l'assassinat barbare de Yaya Dillo et de ses militants nous interpelle tous, même des innocents en ont fait les frais en payant de leur vie ».

Aussi, les membres du GCAP affirment que le système pense qu'en tuant Yaya, la transmission du pouvoir dynastique est assurée. Et que le peuple tchadien sera soumis, vaille que vaille à la dictature, mais. Nous leur disons qu'il se trompe largement parce que Yaya est vivant dans le rêve de chaque Tchadien qui aspire au changement, Yaya est vivant dans nos désirs ardents de liberté et de dignité, Yaya est vivant dans le cœur de ceux qui aspirent à un Tchad juste et prospère. « Yaya a été tué par les armes achetées par l'argent du pétrole tchadien, mais il est mort avec dignité et honneur », disent-ils.

Ils soutiennent vouloir rassurer à leur camarade feu Yaya qu'au nom de tous les Tchadiens ils achèveront l'œuvre qu'il a entreprise pour restaurer la justice, la sécurité et la prospérité pour tous les Tchadiens.

Ousmane Bello Daoudou

Des jeunes se réclamant du parti le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP) ont animé un point de presse ce  22 février 2024 à la maison de Médias du Tchad. Ils demandent aux militants de s’engager. Dans la foulée, ils proposent la candidature de leur camarade Ahmat Abdelkerim Ahmat au poste du président.

Selon ces jeunes, le parti a au fil des ans a perdu ses lettres des noblesses sur l'échiquier politique faute de leadership et de mauvaise gouvernance du parti. « Cette impasse est créée et entretenue par un groupe de personne prenant ainsi en otages le parti. On ne peut pas rester indifférents », disent-ils. Ils appellent les militants à renouveler leur engagement aux valeurs de paix, de démocratie et l'unité du parti.

Aussi, ils demandent aux jeunes de s’impliquer dans le processus engagé par la Cour Suprême pour prendre activement part à la désignation d'un nouveau président intègre, courageux, visionnaire et proche des militants. Et surtout de la jeunesse. « Le prochain président est un homme capable de défendre les intérêts du parti et du pays face aux multiples défis politiques ».

Enfin, ces jeunes affirment porter leur choix sur leur camarade Ahmat Abdelkerim Ahmat, « il saura faire du RDP un parti moderne, dynamique capable de rassembler toutes les forces vives sans distinction d'origine, de religion autour d'un projet de société inclusive, démocratique et prospère », argument-ils.

Ousmane Bello Daoudou

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

-Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays

Votre Publicité sur Ialtchad Presse