jeudi 19 mai 2022

Marche pour dénoncer les compagnies de téléphonie mobile

Jan 20, 2022

Le Collectif Tchadien contre la Vie chère (CTCVC) va en guerre contre les compagnies de téléphonie mobile. Le président de ce collectif dénonce la hausse des tarifs de communication et d’accès à internet de ces multinationales. Il entend organiser une marche le 22 janvier prochain pour protester contre ce qu’il appelle une « arnaque ». Prélude à cette marche, le président de ce collectif a fait une déclaration ce 19 janvier au sein de la radio oxygène au quartier Kamnda. Reportage

Les consommateurs, à travers le CTCVC, dénoncent les tarifs exorbitants des appels, messages et internet des multinationales opérant au Tchad. Le collectif proteste pour une amélioration de la qualité de service et la revue en baisse des tarifs de communication et d’internet aux abonnés. Pour le président du Collectif Tchadien contre la Vie chère Dingamnayal Nely Versinis, l’heure est venue pour que les consommateurs mènent des actions afin d’exiger l’amélioration des services des compagnies de téléphonie mobile. « Les consommateurs revendiquent l’achat d’1 GO d’internet à 500f valable un mois, la vente de 3000 min à 3000FCFA et 500FCFA pour messages illimités valable un mois », a-t-il précisé. De même, le collectif dénonce le vol des unités d’appels et MB et la facturation des appels en attentes. M.Versinis fait remarquer qu’en plus de ces points précités, ces  compagnies envoient des sonneries aux abonnés sans leur consentement et leur soutirent 100 FCFA. Pour lui, il est temps d’arrêter d’envoyer des messages non-désirés de manière instantanée aux abonnés.

Par cette déclaration, M. Dingamnayal Nely Versinis dit lancer un appel à tous les consommateurs à sortir massivement le samedi 22 janvier pour la marche que son collectif organise. Il rappelle le caractère pacifique de cette marche. « Dès 7h, tout consommateur conscient de ce que ces deux multinationales nous font subir durant des années doit se retrouver au rond-point à doubles voies pour marcher jusqu’à l’espace FESTAFRICA », a-t-il précisé. Il annonce qu’un mémorandum sera lu à la fin de la marche. Et sera ensuite envoyer au Conseil militaire de transition (CMT) et aux multinationales. Il demande aux consommateurs des provinces d’organiser aussi la marche à leur manière. Il émet le vœu de voir le Président du Conseil Militaire de Transition, le Premier ministre de transition et le président du Conseil National de Transition prendre la tête de la marche.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse