lundi 4 juillet 2022

Les lauréats reçu par le ministre de la jeunesse sortent insatisfaits

Avr 14, 2022

Le collectif des lauréats professionnels de l’éducation et la plateforme des diplômés en instance d’intégration à la fonction publique ont été reçus par le ministre de la jeunesse et des sports ce 14 avril au sein du ministère. Au centre des discussions, leur intégration à la fonction publique et la note circulaire du Directeur de cabinet de la présidence les demandant de passer un concours pour l’intégration à la fonction publique. Reportage

« Tout ce qui peut nous satisfaire c’est notre arrêté d’intégration. Sinon les beaux discours et les bonnes paroles on en a assez écouter. Le jour où on aura notre arrêté en main, on dira que nous sommes satisfaits. Mais pour le moment nous ne sommes jamais satisfaits ». Ce sont les propos du porte-parole des lauréats professionnels de l’éducation Neusilka Emmanuel à la sortie de l’audience. En même temps, ils sont informés au cours de l’audience que le ministre de la fonction publique Brah Mahamat a fait une communication ce 14 avril pour annoncer que les lauréats des écoles professionnelles publiques sont exemptés du concours d’entrée à la fonction publique.

Pour Neusilka Emmanuel, ce n’est pas une surprise pour les lauréats que cette note soit annulée. Car ils savaient au début que c’était une distraction. Il ajoute aussi que malgré l’annulation de cette note, ils ne cesseront jamais de gérer la rue pour revendiquer leur droit à l’intégration. « Ce n’est pas parce qu’ils ont annulé la note qu’on va applaudir. Nous voulons notre intégration point barre. Leur tentative de nous détourner de notre objectif est tombé dans l’eau. Aujourd’hui, le ministre a promis transmettre nos doléances aux plus hautes autorités et promet aussi nous rappeler d’ici peu pour donner suite », a-t-il précisé. Selon le porte-parole des lauréats, rien ne rassure que cette promesse sera traduite dans les faits.

Au moment où les lauréats des écoles professionnelles et diplômés en instance d’intégration sont reçu en audience par le ministre de la jeunesse, l’audition des prévenus Focksia Justin et Djikoloum Godé Eugène se déroule au palais de la justice de N’Djamena. C’est le 8ème substitut du procureur de la République Abdel-Madjid Ismaël qui est chargé du dossier. Après audition, ils ont été libérés et leur dossier est classé sans suite. Messieurs Focksia Justin et Djikoloum Godé Eugène ont été arrêtés lors de la marche du mercredi 13 avril 2022. Cette marche partait de l’école Chagoua FDAR au gouvernorat. Ils ont passé une nuit au commissariat central ou ils ont été violentés, tabassés et torturés selon leur témoignage.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse