lundi 4 juillet 2022

Le CADOT lance ses activités pour l’année 2022

Avr 16, 2022

Le Centre d’Animation du Droit OHADA au Tchad (CADOT) a lancé officiellement ses activités pour 2022. La cérémonie s’est déroulée ce samedi 16 avril au CEFOD en présence du représentant du ministre de la Justice chargée des droits humains. Les clubs OHADA de l’université de N’Djamena et du CEFOD Business School CBS ont reçu des documents de la part de CADOT. Reportage.

Le CADOT est une organisation qui a pour ambition de produire des compétences spécialisées en droit OHADA et faire du Tchad un foyer des ressources en droit OHADA. Ceci étant, elle veut atteindre les objectifs qui sont la promotion de la formation professionnelle et universitaire des jeunes spécialisés dans le domaine de l’OHADA. Aussi, elle veut encourager une documentation OHADA et des publications dans le milieu professionnel et universitaire et enfin œuvrer à la création des cadres de promotion et de vulgarisation dans les corporations professionnelles.

Dans son mot de bienvenue, le coordinateur du Centre d’Animation du Droit OHADA au Tchad CADOT M. Ndoloum Casimir, affirme qu’en 7 ans d’existence, le CADOT a réussi à assurer le positionnement du Tchad dans la communauté OHADA. Pour lui, son organisation veut amener la jeunesse tchadienne amoureuse des droits OHADA à saisir les occasions qui se présentent à elle. « Le CADOT espère pouvoir offrir aux jeunes et aux praticiens du droit OHADA, les meilleures opportunités pour se spécialiser en droit des affaires issues de l’OHDA. Pour l’année 2022, le CADOT envisage inscrire ses actions dans un plan stratégique de plusieurs années », a-t-il souligné. L’occasion est toute indiquée pour le coordinateur d’annoncer que le CADOT fera des innovations en termes d’activités en plus des activités traditionnelles comme le concours international génies en herbe OHADA.

Le représentant du ministre de la Justice chargée des droits humains Ndoutamian Robert, indique pour sa part qu’en tant qu’institution étatique, le ministère de la Justice a toujours accompagné le CADOT pour la promotion et la vulgarisation du droit OHADA. Il ajoute que c’est depuis 2015 que le département de la justice s’appuie sur le CADOT pour s’affirmer lui aussi dans le partage du droit OHADA au Tchad. Le représentant du ministre promet transmettre aux hautes autorités les actions du CADOT  « Soyez rassurer que les efforts fournis jusqu’ici par le CADOT et l’action qui partira de cette cérémonie trouvera un écho favorable auprès des autorités compétentes », a-t-il déclaré.

La cérémonie a pris fin par la présentation et la remise des documents en droit aux clubs OHADA de l’université de N’Djamena et celui du CEFOD Buisines School CBS. Le coordinateur du CADOT Ndoloum Casimir a fait remarquer que la remise de ces  documents représente un symbole et une invitation à développer un intérêt personnel pour la recherche.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse