dimanche 25 février 2024

Référendum : Wakit Tama appelle aussi au boycott

Déc 09, 2023

Lors d'une conférence de presse organisée ce vendredi 8 décembre 2023 à la bourse du travail, la Coordination des Actions Citoyennes Wakit Tama appelle les Tchadiens à boycotter le référendum du 17 décembre prochain.

Après avoir boycotté le DNIS en 2022, dénoncé la composition inégalitaire du CONOREC, la présentation d'une seule constitution sur l'État unitaire au référendum, Wakit Tama appelle à boycott du référendum.

Selon Wakit Tama, la transition a miné tout le processus en ayant recours à la fraude à volonté. Les organes électoraux, le fichier électoral sont corrompus et sous le contrôle exclusif du régime qui refuse catégoriquement son audit, tout comme il est opposé à l'utilisation des kits électoraux, dit Wakit Tama. « Souvenez-vous il a été organisé, à dessein, en pleine saison des pluies, en août, pour éliminer de grandes poches de populations réputées opposées au régime. Si cette machine de fraude est expérimentée sans une contestation rigoureuse des décideurs, partis politiques et sociétés civiles, pendant qu'il est encore temps, ce serait difficile d'obtenir des corrections lors des présidentielles », souligne Wakit Tama.

Le porte-parole Soumaïne Adoum affirme que la démocratie c'est l'expression de l'opinion et le boycott est l'opinion. «Il semblerait que les militaires ont reçu l'ordre de voter Oui», a-t-il dit.  Les Tchadiens ont associé le désastre du Tchad à l'État unitaire parce que disent-ils qui peut détourner des milliards sans rendre compte au peuple? Cela ne se passe que dans l'État unitaire. «La Conorec est pire que la CENI. Elle est remplie des membres de gouvernement qui sont pour le Oui. Comment voulez-vous que le Non gagne? », s'interroge M. Soumaïne.

Wakit Tama estime que le Non n'entraînera pas l'instauration d'un État fédéral, mais plutôt l'illusion d'un autre référendum dont le Tchad ne peut s'offrir le luxe . Wakit Tama se prononce pour le boycott de ce processus tortueux. Il est hors de question de se rendre complice d'une mascarade dont le résultat est connu d'avance, dit la coalition.

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays

    Votre Publicité sur Ialtchad Presse