vendredi 27 janvier 2023

Semaine mondiale de l’allaitement maternel

Déc 08, 2022

Le ministère de la Santé publique a lancé officiellement la semaine mondiale de l’allaitement maternel édition 2022 ce jeudi 8 décembre dans les locaux de la commune du 2e arrondissement de la ville de N’Djamena. Reportage.

L’objectif général est de sensibiliser et de mobiliser la société, de faire la promotion de l’allaitement maternel au sein de la communauté et de renforcer la mobilisation sociale. La semaine mondiale de l’allaitement matériel s’est déroulée en trois phases. D’abord, les discours. Ensuite, la présentation d’un sketch sur l’allaitement. Enfin la remise des cadeaux à quelques femmes qui ont respecté l’allaitement exclusif dès la naissance jusqu’à  6 mois.

Le maire de la commune du 2e arrondissement Youssouf Mahamat Yaro, dit que l’allaitement maternel  est l’aliment le plus adapté à la croissance et au développement des nourrissons. Il soutient que les faits et statistiques montrent que cette pratique qui semble si accessible et si facile à adopter fait face à de nombreux défis. Tout en soulignant les progrès notés depuis la dernière enquête en 2021, les résultats montrent que les femmes qui allaitent exclusivement au sein pendant les six premiers mois sont de 11,4%. Le Tchad est en dessous par rapport aux objectifs communs de l’Assemblée mondiale exclusive de 50% d’ici à l’horizon 2025.

Le maire ajoute que la célébration de cette semaine est une occasion pour renforcer la mobilisation et le soutien à l’allaitement qui suscitent au-delà de cette semaine la nécessité de porter la promotion de la pratique de l’allaitement maternel dans toutes leurs activités et qu’elle soit une pratique courante dans tous les foyers  tchadiens afin de garantir un meilleur départ aux jeunes générations.

Le chef de service Alimentaire du nourrisson et du jeune enfant à la direction de la nutrition et de la technologie alimentaire Mahamat Oumar dit que beaucoup d’enfants qui naissent ne sont pas allaités aux heures qui suivent l’accouchement.  Cela veut dire que « nous devons impulser le changement de comportement dans nos formations sanitaires et dans les communautés afin que tout concoure à favoriser et faciliter la pratique de l’allaitement », souligne-t-il.

Parmi les interventions à haut impact en nutrition, l’allaitement maternel vient en première position. « Les études scientifiques nous rappellent que l’allaitement au dans les 6 premiers mois de la vie, réduit de 22% la mortalité. C’est une invitation moins coûteuse et ses bienfaits sont multiples pour l’enfant, la mère , la famille la communauté », dit-il. Pour cette semaine le ministère de la Santé recommande que l’allaitement maternel soit accessible de la naissance jusqu’à 6 mois et continue ensuite jusqu’à 2 ans.

Les activités prévues cette semaine sont : les conférences-débats à la faculté de médecine de N’Djamena, les causeries éducatives, les sensibilités et promotions dans 5 provinces (Lac, Guerra, Ouaddaï, Chari-Baguirmi et le Logone occidental).

La cérémonie a pris fin par la remise des cadeaux à quelques femmes qui ont respecté l’allaitement exclusif dès la naissance jusqu’à 6 mois.

Haoua Adoum Ibeth

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays