dimanche 25 février 2024

La liste des bureaux de vote pour le référendum fait polémique

Déc 05, 2023

Le bureau départemental de la Commission National Chargée de l'Organisation du Référendum Constitutionnel (CONOREC) section du Guera a publié la liste de membres des bureaux de vote pour le référendum le 1er décembre dernier. La liste fait polémique suite au recrutement de plusieurs fonctionnaires de la localité. Reportage.

Au total 400 personnes ont été recrutées par le Bureau de la CONOREC section départementale du Guera pour superviser les bureaux de vote de cette région pour le référendum constitutionnel du 17 décembre. Les jeunes de cette localité se sentent exclus de la liste après avoir constaté l'absence de leurs noms sur la liste finale qui selon eux, ont été remplacés par des fonctionnaires d'Etat. La rédaction a interrogé le président de l'Association des Diplômes Sans Emplois section Guera (ADSEG) Mahamat Abdoulaye et le Coordinateur de l'Association des Jeunes du Guera ( AJEG) Bichara Abdoulaye Adoum.

Le président de l'association des diplômés sans-emplois section Guera Mahamat Abdoulaye souligne que les membres de la CONOREC du Guera ont fait cette magouille pour la 2e fois déjà. Il relève que les jeunes diplômés sans emplois qui ont inscrit leurs noms ont été purement et simplement remplacés par les fonctionnaires d'Etat qui sont entre autre, des parents et amis des membres du bureau de la CONOREC, a-t-il laissé entendre. Il poursuit, ces jeunes fonctionnaires ont bloqué les opportunités de la jeunesse au profit de leur propre intérêt individuel. Par ailleurs, M. Mahamat Abdoulaye demande purement et simplement le retrait de ces fonctionnaires salariés qui ont remplacé ces jeunes innocents.

Quant au Coordonnateur de l'Association des Jeunes du Guera (AJEG) Bichara Abdoulaye Adoum constate avec amertume un nombre important des fonctionnaires d'État recrutés sur les listes de différents bureaux de vote au détriment des jeunes diplômés sans emplois pour les échéances référendaires du 17 décembre. Il poursuit, « ces fonctionnaires ne cessent de bloquer les opportunités des jeunes diplômés sans emplois dans chaque circonstance sans vergogne. C'est un comportement mesquin et irresponsable », a-t-il déploré. Enfin le coordonnateur conclu, « nous voulons tout simplement que nos frères fonctionnaires changent leurs attitudes en vers leurs cadets dans de telle circonstance ».

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays